Evenement à venir

 

Nov
6
mer
11ème session du Forum du Secteur Privé Africain à Madagascar « Transformation des économies africaines par la mobilisation du secteur privé et la capitalisation des expériences des autres régions du monde » @ Centre de Conférence International (CCI)
Nov 6 @ 7:00 – Nov 8 @ 5:00

Le Forum :

La Commission de l’Union Africaine (CUA) a choisi la Grande Ile pour accueillir le 11ème Forum du Secteur Privé Africain avec l’appui du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (UNOSSC) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Ayant pour thème « Transformation des économies africaines par la mobilisation du secteur privé et la capitalisation des expériences des autres régions du monde », elle a comme objectif principale de renforcer le rôle du secteur privé en Afrique en tant que moteur de croissance tout en capitalisant les expériences et leçons apprises des autres régions du monde pour la transformation des économies africaines et la réalisation des aspirations des Agendas 2063 et 2030. Cette 11ème session se tiendra du 06 au 08 Novembre 2019 au Centre de Conférence International (CCI) à Ivato. Elle sera précédée par une formation de renforcement de capacité destinée pour les femmes et les jeunes entrepreneurs qui se tiendra du 03 au 05 Novembre 2019 au Nexta Andranomena. Le Forum un instrument clé d’interface, de partenariats et d’échanges entre les espaces africains, francophones et du grand Sud dans le but d’aider le secteur privé à relever efficacement ses défis en matière de développement et à exploiter les opportunités pour y faire face. Cette plateforme favorisera l’établissement de partenariats d’affaires et de collaboration entre les acteurs privés et/ou publics de ces espaces tout en responsabilisant le secteur privé à travers le plaidoyer, le partage d’informations et de compétences commerciales quant à son rôle moteur dans le développement et la transformation des économies africaines.

Le Forum de cette année devrait attirer plus de 300 participants, des acteurs du secteur privé et des investisseurs des cinq (5) régions du continent africain, ainsi que des investisseurs de Chine, de Turquie, des États-Unis d’Amérique et d’autres régions.

 

Au programme :

Des tables rondes sur l’agrobusiness, l’entrepreneuriat des jeunes, les mines, les partenariats public-privé, la numérisation, l’accès au financement ; des conférences, des échanges B2B / B2G / B20 ainsi que des expositions seront organisés lors du Forum afin de renforcer la capacité du secteur privé à faire partie de la chaîne de valeur mondiale, à promouvoir et à reconnaître le rôle important joué par le secteur privé dans le développement socio-économique du continent conformément aux aspirations de l’Agenda2063 pour l’Afrique que nous souhaitons et au lancement récent de la Zone de libre-échange (ZleCAF).

 

Organisateurs :

  • Commission de l’Union Africaine
  • Organisation Internationale de la Francophonie
  • Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud
  • Gouvernement (Ministères)

 

Participants : près de 200 participants de haut niveau

Des hommes et femmes d’affaires africains incluant les plus influents en Afrique et venant des autres régions du monde ;

 Des femmes et jeunes entrepreneurs ;

 Des petites et Moyennes Entreprises

(PME) ;

 Des organisations régionales, panafricaines et internationales en charge du développement du secteur privé ;

 Des chambres de commerce en Afrique incluant la Chambre panafricaine de commerce et d’industrie (PACCI) ;

 Des conseils des relations économiques extérieures (Foreign Economic Relations Boards) des pays partenaires d’investissement de l’Afrique ;

 Des conseils d’affaires (Business Councils) des différentes entités œuvrant en Afrique incluant ceux des Communautés économiques régionales (CER) ;

 Des groupements et associations d’entreprises des pays africains et autres ;

 Des organisations de promotion des investissements, du commerce et des exportations ;

 Des institutions financières panafricaines et internationales incluant la Banque africaine de développement (BAD), la Banque du commerce et du développement (TDB), la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), Banque européenne d’investissement (BEI), etc. ;

 Des organisations de soutien aux PME ;

 Des organes de l’Union africaine ;

 Des agences de l’ONU ;

 Des municipalités et entités décentralisées

 Des organisations régionales et internationales ;

 

Objectifs spécifiques :

  • Favoriser la participation du secteur privé à la croissance et la transformation économique de l’Afrique. Il existe un consensus sur le fait que la transformation économique est essentielle pour consolider la croissance africaine au cours des prochaines décennies et sortir durablement les populations africaines de la pauvreté.

Dans cette perspective, le Forum permettra de renforcer le rôle du secteur privé dans la mise en œuvre accélérée des programmes nationaux, régionaux et continentaux de transformation économique grâce à une meilleure mobilisation de leurs ressources et potentialités pour le développement.

  • Mettre en réseaux le secteur privé africain afin de soutenir la Zone de libre-échange continentale africaine et d’amener à une meilleure intégration de l’économie africaine à l’économie mondiale. Dans cette perspective, le Forum souhaite créer les conditions de mise en réseaux des acteurs privés en faveur du développement industriel pour une croissance génératrice d’opportunités économiques. En effet, l’interaction directe entre les acteurs du secteur privé permettra d’encourager et de faciliter une plus grande participation du secteur privé aux domaines clés de l’agriculture, de l’agro-industrie durable, de l’énergie, de l’infrastructure et du secteur social.
  • Favoriser les échanges entre le secteur privé africain et les acteurs des espaces francophones et grand Sud. Eu égard de la nécessité d’intégrer les économies africaines aux économies régionales et mondiales et compte-tenu des opportunités offertes par le partage d’informations et de compétences commerciales ainsi que le développement du réseau d’affaires entre les acteurs privés de ces espaces, il devient crucial de les mettre en réseaux et de leur donner une plateforme qui leur permettent d’échanger, de discuter des voies et moyens à mettre en œuvre pour leur coopération et ainsi créer une forte synergie de développement.